أخبار دولية

Favoriser l’accès des Etats du Sahel à l’Atlantique, une initiative Royale qui s’inscrit dans la continuité des efforts du Royaume pour une Afrique prospère

 

Rachida Babzine Paris

Marrakech, 23/12/2023

L’Initiative internationale de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, pour favoriser l’accès des Etats du Sahel à l’Océan Atlantique, intervient dans le prolongement des efforts constants déployés par le Royaume du Maroc, sous la conduite éclairée du Souverain, pour ériger l’Afrique en un continent de prospérité, dans le cadre de la coopération Sud-sud basée sur un partenariat gagnant-gagnant.

Cette nouvelle initiative Royale a portée régionale et internationale montre que le Royaume continue d’accorder une grande importance à la dimension humanitaire et au développement durable des pays du Sahel, en œuvrant toujours à la promotion d’une coopération audacieuse, innovante et en phase avec les attentes du continent africain.

Cette initiative éclairée du Souverain, annoncée à l’occasion du 48éme anniversaire de la glorieuse Marche verte, s’inscrit dans le cadre de la continuité aussi de l’engagement actif et solidaire du Maroc aux côtés des pays africains frères qui s’exerce dans plusieurs directions.

En outre, les Visites Royales dans certains pays du Sahel ont été couronnées de succès eu égard au nombre impressionnant d’accords et de protocoles de coopération conclus à cette occasion, ainsi qu’aux différentes actions menées par le Souverain en faveur des populations défavorisées des pays visités.

En concrétisation des valeurs de solidarité que perpétue Sa Majesté le Roi, entre le Royaume du Maroc et les pays africains frères, le Souverain a bien voulu mettre en place la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, qui mène des missions humanitaires sur le continent africain.

Plusieurs actions ont été lancées, dans ce cadre, au Mali. Il s’agit de projets Royaux de construction de la Clinique Prénatale Mohammed VI de Bamako, inaugurée et remise aux autorités maliennes le 7 juillet 2022, ainsi que du Centre de Formation Professionnelle dans les domaines du BTP, du Tourisme et de la Restauration.

Il y a lieu de citer également, dans le cadre de cette solidarité agissante du Royaume à l’égard des pays africains, la décision en 2000 de Sa Majesté le Roi d’annuler la dette des pays africains les moins avancés, en exonérant leurs produits des droits de douane à l’entrée du marché marocain.

Dans la même veine, les relations commerciales entre le Maroc et les pays du Sahel se caractérisent par des investissements directs importants du Maroc au Mali, au Niger, au Burkina Faso et au Tchad, notamment à travers des sociétés et banques nationales présentes dans le paysage économique de plusieurs pays.

Par ailleurs, plusieurs initiatives ont été prises par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, pour accompagner les pays du Sahel dans le domaine de la coopération cultuelle. Ces pays ont été les premiers bénéficiaires des formations pour répondre à leur demande en matière religieuse. Les accords signés, dans ce cadre, ont permis la formation, dans l’Institut Mohammed VI pour la formation des Imams, Morchidines et Morchidates, de 500 imams maliens, 200 nigériens et 199 tchadiens.

En septembre 2016, rappelle-t-on, Sa Majesté le Roi a donné Ses très Hautes Instructions pour l’acheminement de plusieurs tonnes d’aide humanitaire (denrées alimentaires, médicaments, couvertures, tentes, etc…), suite aux inondations ayant dévasté la Capitale burkinabè. Le Maroc a également procédé à de nombreux dons d’équipements médicaux et de médicaments aux pays du Sahel pour accompagner les autorités de ces pays frères dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.

En matière de lutte contre les changements climatiques, le Royaume, sous le leadership visionnaire de Sa Majesté le Roi, a accordé une grande importance à la question environnementale en Afrique, en général, et au Sahel, en particulier.

Le Sommet africain de l’action, qui s’est tenu en marge de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP-22), organisée à Marrakech en 2016, illustre parfaitement cet engagement du Maroc pour la préservation de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques. Parmi les priorités fixées par ce Sommet, la mise en place de la Commission Climat pour la région du Sahel.

La formation des cadres, aussi bien au niveau universitaire que technique et professionnel, a constitué le volet d’activités le plus en vue, mais aussi celui qui a donné les résultats les plus tangibles avec les pays du Sahel et la coopération la plus durable du Maroc envers ses partenaires africains.

Ainsi, le nombre total des étudiants originaires du Sahel poursuivant leurs études avec bourse dans les établissements publics d’enseignement supérieur marocains au titre de l’année 2022-2023 s’élève à 741 étudiants pour le Mali, 478 pour le Niger, 493 pour le Burkina Faso et 374 pour le Tchad.

Sur un autre registre, l’assistance technique qu’apporte le Maroc aux pays africains se décline essentiellement en partage d’expériences dans les secteurs notamment de l’agriculture, des pêches maritimes, de la marine marchande, du petit et grand hydraulique, de la sante , du développement rural, de l’artisanat, du tourisme et des infrastructures. Cette coopération se traduit concrètement par l’envoi d’experts marocains sur le terrain et l’accueil de techniciens et experts africains au Maroc.

La coopération tripartite initiée par le Maroc a accordé une importance particulière au développement des ressources humaines à travers de nombreuses actions multisectorielles, en collaboration avec les donateurs et bailleurs de fonds régionaux et internationaux, en faveur des cadres des pays du Sahel, tels que le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad.

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى